Ce 14 août 2019, une réunion de restitution des avancées de la réforme du secteur de sécurité s’est tenue au ministère de la Défense. Voici à l’occasion, le discours tenu par Dr. Mohamed Diané, ministre de la Défense.  

Mesdames et Messieurs,

Le Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies a pour principale mission, d’apporter un appui aux pays en transition afin de prévenir les conflits. Depuis 2008, le PBF a financé plusieurs projets, en lien avec les trois domaines prioritaires pour la consolidation de la Paix en Guinée, identifiés par le Gouvernement. Ce sont la réforme du secteur de sécurité (RSS), la réconciliation nationale et l’emploi des jeunes et des femmes.

Le Système des Nations Unies a appuyé le processus de la RSS en Guinée de 2011 à nos jours. Cet accompagnement a été fait à travers différents projets financés par le Fonds de Consolidation de la Paix (PBF),  ainsi que par l’Etat Guinéen à travers le Budget National de Développement (BND).

Si les actions conséquentes et continues, engagées dans les domaines prioritaires de Consolidation de la Paix sont soutenues par l’ensemble des acteurs en faveur de la construction d’une armée républicaine et des forces de sécurité citoyenne, alors, les efforts pourront être capitalisés et contribuer à la stabilité politique et sociale. Ce qui permettra un développement socioéconomique durable et inclusif.      

Le lancement du projet « Appui Conseil Stratégique de la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS-3», a connu une mobilisation parfaite de l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux. Résultat : élargissement de la base de partage des objectifs du projet et sensibilisation de tous les acteurs à l’importance de ce projet.

Par ailleurs, ce lancement a permis de renforcer la perception que la réforme des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) n’est pas une affaire des Hommes en tenue, mais de tous les acteurs politiques et sociaux tant au niveau local, national qu’international.

Mesdames et Messieurs,

Il est communément admis que la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS) doit répondre aux besoins sécuritaires distincts des Hommes, des Femmes, des Garçons et des Filles. L’Intégration de la perspective du genre est aussi essentielle à l’efficacité et à la responsabilité du secteur de la sécurité, ainsi qu’à l’appropriation locale et à la légitimité du processus de la RSS.

Une Réforme du Secteur de Sécurité (RSS) légitime et durable repose sur un processus participatif approprié au niveau local.  L’un des objectifs premiers de la RSS consiste aussi à améliorer la prestation des services de sécurité et de justice.

Mesdames et Messieurs,

La Réforme du Secteur de Sécurité (RSS) en Guinée, dans sa globalité, aura beaucoup contribué à la restauration du cadre républicain, donnant même à l’expérience du pays en matière de RSS, un profil d’exemplarité inspirant pour d’autres.

Mesdames et Messieurs,

La réflexion sur le bilan du troisième projet « Appui Conseil Stratégique de la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS -3) doit intégrer l’idée de l’extension de la durée de sa période de mise en œuvre pour :

  • apprécier la pertinence de l’architecture du système de pilotage du projet, la fonctionnalité, l’efficacité et l’efficience des organes de sa mise en œuvre, compte tenu des missions qui leur sont assignés et des moyens mis à leur disposition ; 
  • faire des recommandations réalistes et applicables sur des évolutions à proposer dans les types, les compositions et le fonctionnement du mécanisme de financement, de gestion et de pilotage de l’extension du projet RSS-3, pour maximiser les chances de remplir les objectifs généraux et spécifiques attendus.

L’extension de cette durée de mise en œuvre doit donc s’accompagner d’une redéfinition des priorités, un toilettage pour ne retenir que les activités prioritaires ayant  une réelle influence sur la sécurité des personnes et des biens et l’amélioration des relations avec la population.

Pour garder toute sa pertinence, le Projet « Appui Conseil Stratégique de Réforme du Secteur de Sécurité (RSS-3),  doit désormais s’inscrire dans la logique des documents de référence que constituent « la vision 2040 pour une Guinée émergente et prospère », la Politique Nationale de Défense et  de Sécurité (PNDS), la Stratégie Nationale d’Actions Prioritaires (SNAP) et la Politique Nationale de Développement Social (PNDS).

Il doit donc aller au-delà de 2020, année qui marquera aussi le début d’un nouveau mandat présidentiel, pour garder son caractère prioritaire et renforcer les acquis d’une réforme gratifiée d’exemplaire tant en Afrique qu’ailleurs, mais dont l’élan doit indéniablement être prolongé pour gommer les retards consécutifs aux impératifs budgétaires et sanitaires.

Avec la publication des documents de références de la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS), la Guinée s’est dotée d’une vision à long terme, adaptée aux évolutions récentes du contexte stratégique international et des objectifs  de défense et de sécurité nationale renouvelés.

Outil pour la mise en œuvre de la politique de défense nationale et de la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS) dans sa composante (défense), le troisième Projet « Appui Conseil Stratégique de Réforme du Secteur de Sécurité (RSS-3), visait à relever les défis tout en fixant des priorités stratégiques et des choix majeurs.

Mesdames et Messieurs,

Tenant compte des menaces, mais aussi des enjeux de puissance, l’ambition de la République de Guinée est de forger des forces de défense capables de remplir une triple mission :

  • protéger le territoire national et les populations civiles ;
  • participer au développement socioéconomique du pays ; et
  • contribuer au maintien de la paix dans le monde.

Ce qui permettra à la Guinée de disposer de la capacité d’intervenir dans l’ensemble des situations ou ses intérêts de sécurité ou ses responsabilités internationales pourraient être mises en jeu, tout en organisant, formant et équipant les forces de façon spécifique pour chaque type de mission.

Mesdames et Messieurs,

Cette cession du Comité de Pilotage de la RSS-3 est l’occasion pour le PNUD et ses Partenaires que nous sommes, de faire le point sur les avancés du Portefeuille de la Gouvernance et de la Consolidation de la Paix, tirer les enseignements du Projet « Appui Conseil Stratégique de Réforme du Secteur de Sécurité (RSS-3), capitaliser l’expérience, formuler des recommandations et alimenter les décisions futures.

Je vous remercie.

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici