Dans une lettre adressée à Mme Amy Sylla, directrice générale de la Lonagui, des travailleurs ont fait une « réclamation des droits élémentaires de travail conformément au code du travail » (voir la lettre en bas de l’article). « Si les revendications sont légitimes, ceux qui les portent ne le sont malheureusement pas. Rien ne prouve qu’ils sont mandatés par les travailleurs. Certains parmi eux ont détourné les fonds de l’entreprise et ont reconnu les faits. Peut-on négocier avec ces derniers » ? S’interroge Mme Amy Sylla que nous avons pu joindre. Lire ci-dessous la lettre du « personnel » de la Lonagui.

LONAGUI