Le président de l’Institution nationale indépendante des droits humains, Alia Diaby, a présenté ce mercredi à son siège, à Conakry, le rapport synthèse du travail effectué par son institution lors de l’élection présidentielle du 18 octobre.

De prime abord, il a signalé que le déploiement des missions de  « l’INIDH a été effectué dans un contexte mitigé, fait de psychose au vu des violences enregistrées lors des dernières élections du 22 mars ».

Et d’ajouter que la mission des commissaires aux droits de l’homme était entre autres, d’observer « le respect des droits de l’Homme avant, pendant et après le scrutin; le déroulement des opérations de vote; les cas de discrimination, de violence et d’irrégularités lors du vote; les cas de trouble à l’ordre public et la réaction des forces de l’ordre..»

Sur les constats liés au déroulement des opérations, l’institution a affirmé, qu’en dehors d’irrégularités signalées dans plusieurs localités,  « l’élection présidentielle s’est déroulée dans l’ensemble et pour l’essentiel sans violence et dans le respect de la liberté, la transparence ainsi que des principes et valeurs démocratiques sur toute l’étendue du territoire national ».

Cependant, elle a mentionné quelques violations des droits humains : « Le 19 septembre au soir, les démons de la violence se sont réveillés avec des échauffourées entre les militants de l’UFDG dont le candidat s’est auto proclamé vainqueur de l’élection et les forces de l’ordre. De même à Boké, l’INIDH a constaté la présence dans les centres de vote, de citoyens enrôlés dont les cartes n’ont pas été retrouvées. Il n’a pas été possible de savoir si lesdites cartes n’ont pas été imprimées ou distribuées aux ayants droit », a indiqué le président de l’INIDH.

Rappelant aussi que la CENI  « est la seule compétente pour organiser, superviser et proclamer les résultats provisoires de l’élection présidentielle », L’INIDH a invité à  « dédramatiser ».

Enfin, l’institution en attendant la fin des opérations de centralisation et la proclamation des résultats a recommandé, à tous les acteurs de jouer convenablement leurs rôles.

Lire ci-dessous la synthèse du rapport.

Rapport-INIDH-ÉLECTION-1

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com