La direction nationale de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée « UDRG » a constaté non sans regret, l’approfondissement des divergences politiques au sein de la coalition dénommée « Convergence pour la Renaissance de la Démocratie en Guinée » notamment au sujet du dialogue politique.  En effet depuis quelques mois il est apparu une lecture divergente de la marche de la transition politique en Guinée. Cela a conduit à une cascade de départs de partis politiques dans un premier temps. Par la suite, des points de frictions nouveaux sont nés en relation avec la mise en force de décisions qui ont aliéné l’autonomie   politique de la CORED à savoir le soutien proclamé à des manifestations politiques dans un contexte troublé.

Enfin, hier avant la réunion, une déclaration avait été préparée d’avance pour récuser l’invitation du gouvernement pour la concertation sans au préalable une concertation. Notre représentant n’a pas validé ce texte.

Dans ce contexte, la déclaration du Président de la CORED, El Hadj Mamadou Sylla sur les ondes de la radio FIM, mettant en cause la loyauté de notre Vice-Président chargé des Affaires Politiques M. Ibrahima Aminata KABA d’une part et les propos discourtois à l’endroit du Président de l’UDRG d’autre part sont  inacceptables.

A l’examen de tous ces faits, L’UDRG se retire de toutes les instances de la CORED et confirme sa participation au cadre de dialogue engagé sous l’égide du Gouvernement.

Conakry le 23 juin 2022

La Direction Nationale de l’UDRG