Le parti de l’ancien Premier ministre Sidya Touré n’est pas content des ‘‘promenades de santé’’ du Condé. Et fustige l’engouement que cela a suscité chez les Conakryka. Lisez la déclaration signée, Cellule de Com du parti.

‘‘Depuis de longs mois, la Guinée fait face à une situation sanitaire extrêmement grave avec la propagation incontrôlée de la maladie Ebola qui a provoqué plus de 400 morts dans notre pays. Au moment où la mobilisation nationale et internationale est sollicitée pour éradiquer cette maladie, le chef de l’Etat guinéen n’a rien trouver d’autre à faire que d’organiser des bains de foules dans plusieurs quartiers de Conakry aux seules fins de couper court aux rumeurs que son camp a lui-même fait circuler sur son état de santé.

Après avoir banalisé devant des populations guinéennes la gravité de la maladie Ebola, le chef de l’Etat vient, une fois de plus, de prouver le peu de sérieux qu’il accorde à la gestion de cette maladie en exposant la vie des guinéens pour des raisons politiciennes dont il a le secret.

L’UFR condamne avec force le comportement du Chef de l’Etat qui contrevient gravement aux prescriptions de l’état d’urgence sanitaire qu’il a lui-même décrété. Par ailleurs, l’UFR accuse le gouvernement d’avoir financé cette mobilisation qui est loin d’être spontanée avec l’argent public. L’UFR déplore profondément l’utilisation des fonds publics pour des opérations politiques mettant en péril la vie des guinéens alors que ces fonds auraient pu servir à améliorer le dispositif contre EBola.

L’UFR, préoccupée par la situation sanitaire qui prévaut en Guinée lance un appel pressant au Gouvernement, à l’ensemble des acteurs politiques, toutes tendances confondues, ainsi qu’à l’ensemble des acteurs de la société civile pour organiser un front commun afin d’éradiquer dans notre pays la maladie Ebola’’.

Balla Mara

Publicités

Laisser un commentaire