La préfecture de Macenta (Guinée Forestière) gère actuellement le troisième épisode de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui s’est déclenché depuis deux semaines.

Selon l’équipe médicale de la préfecture, cet épisode touche trois Communes Rurales (CR) à savoir, Fasankoni, Vafrédou et Macenta-centre, dont les premiers malades, au nombre de 8, serraient venus de la République du Liberia.

Une vingtaine de cas  de décès communautaires ont été signalés depuis le déclanchement de ce troisième épisode de l’épidémie de fièvre Ebola dans ces localités.

Sur 207 personnes actuellement sous surveillance, 6 présentent  déjà des symptômes de la maladie et sont déjà prises en charge dans les Centres de traitement aménagés à cet effet.

A signifier, que la Commune Urbaine (CU) et 7 CR, notamment Panziazou, Bofossou, Balizia, Daro, Orémai, Fassakoni et Koyamah sont frontalières avec le Liberia, avec près de 40 points de passage identifiés par les autorités préfectorales de Macenta.

Le Directeur Préfectoral de Santé (DPS) de Macenta, Dr Mamadou Diallo a rassuré, que plusieurs dispositions ont été prises pour freiner la contamination dont entre autres, l’élaboration d’un plan de communication harmonisé avec tous les acteurs opérationnels, l’ouverture d’un point de transit amélioré à l’Hôpital préfectoral, l’installation de Postes de contrôle sanitaires aux points de passage de Badiaro, Zenié, Iyéla et à la Gare-routière de la CU, dans le but d’identifier des cas suspects qui pourraient venir du Liberia.

Sur le terrain, les ONG locales et les partenaires de la Guinée s’activent dans la sensibilisation de la population pour la gestion de cette épidémie, qui a déjà fait plusieurs victimes.

AGP

Publicités