Après une semaine de médiation entre le mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute-Guinée et les délégations venues de Conakry, en première ligne, le ministre chargé des affaires présidentielles et de la défense, Dr Mohamed Diané, les jeunes de Kankan étaient à nouveau dans les rues du Nabaya pour se faire entendre.

Ce matin, aux environs de 7 heures, les jeunes manifestants se sont mobilisés au grand rond-point Komarala Loisir pour une marche “pacifique”, dans le but de réclamer la construction d’un barrage hydroélectrique pour l’électrification de la Haute-Guinée.

La situation a été toute autre suite à l’intervention des forces de l’ordre, qui ont lancé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Mais les protestataires, déterminés à se faire entendre, se sont retrouvés à nouveau, pour brûler des pneus et ériger des barricades sur les routes pour empêcher la circulation.

Lancinet Souaré, un des manifestants s’exprime. « A la veille de chaque élection c’est des promesses, mais cette fois-ci, on veut le changement. Quand on prend l’exemple sur la Côte-D’Ivoire, Alassane Ouattara a fait des milliers de kilomètres et l’axe Kankan-Mandiana 83 kilomètres on n’a rien vu pendant 10 ans. On demande son départ (Alpha Condé, ndlr).»

Les slogans sont ensuite parti dans tous les sens : « on veut un barrage pour la Haute-Guinée ! EDG zéro ! Pas courant pas de 3ème mandat ! On ne veut pas d’Alpha Condé, 10 ans, il nous trompe ».

De Kankan, Moussa Konaté pour Guinee7.com