Les activités minières de l’Alliance guinéenne de Bauxite d’alumine et l’aluminium (AGB2A), ont officiellement repris mercredi dernier à Boffa après l’intervention du ministère des Mines, qui a mis fin aux malentendus qui existaient entre les différents actionnaires de la société sino-guinéenne.

Cette action a été marquée par le chargement du premier bateau au port de Kokaya en présence des autorités locales et celles du ministère des Mines et de la géologie.

Directrice générale de la Société AGB2A, Zhang Jun, après avoir remercié les autorités à tous les niveaux pour leur implication dans le rétablissement de l’ordre au sein de l’entreprise a assuré d’une meilleure collaboration. « Que ce soit dans le passé ou dans le futur, nous continuerons à nous entraider et à avancer main dans la main », a-t-elle indiqué

Avant d’informer : « le navire est sur le point de quitter le port Kokaya. Ce nouveau départ de nos activités signifie également que nous devons faire face à plus de défis et de responsabilités à l’avenir, en vue de raffermir davantage l’excellente coopération entre la République de Chine et la République de Guinée. »

Représentant le ministre des Mines et de la géologie, Elhaj Mohamed Dia, a invité les actionnaires à s’entendre pour éviter d’autres soucis : « Aujourd’hui, nous sommes convaincus que la hache de guerre est enterrée. Désormais nous devons nous mettre au travail pour beaucoup produire et avoir beaucoup de recettes. Mais cela ne peut avoir lieu que ce qui a été semé est arrosé et que s’il grandit ; c’est-à-dire : le raffermissement des relations entre les actionnaires de AGB2A. et nous avons espoir qu’après cette cérémonie, chacun de son côté, usera de tous ses efforts pour permettre une vie future heureuse, prospère et profitable à toutes les parties. »

Ensuite, Il a rappelé que le président de la transition a « instruit le ministre des Mines et ses collaborateurs de dire à tous les miniers que désormais les mines doivent profiter aux Guinéens. Mais pour que les mines profitent aux Guinéens, il y a des préalables. La première des choses, il faut que les actionnaires de AGB2A traitent leurs travailleurs comme il faut ; il faut que la loi du travail soit respectée ; il faut que les relations entre les employés et les employeurs soient bonnes. On ne veut pas de grèves. Il faut que tout se gère en famille. La deuxième chose pour que ça profite aux Guinéens, il faut respecter l’environnement.  Tout ce qui est dans votre plan d’action environnementale, il faut le suivre rigoureusement, il faut le respecter. Ça permet de sauver et les populations impactées et vous-même les travailleurs… »

Au nom du gouverneur de Boké, Tidiane Soumah a affirmé que les autorités joueront pleinement le rôle qui est le leur. « Nous savons que d’énormes sacrifices ont été consentis. Pour ce faire, je vous invite à vous inscrire dans un plan d’action du respect du contenu local pour le renforcement des capacités des ressources humaines locales et celles des entreprises locales. Cela contribuerait à instaurer un climat de bon voisinage et de cohésion sociale avec les communautés riveraines. L’autorité régionale que nous sommes veillerons strictement à la légalité des engagements pris vis-à-vis de l’Etat guinéen ».

Enfin, Elhaj Aboubacar Sidiki Camara, le maire de Tamita a appelé les différentes parties à privilégier la paix et l’entente. « Nous voulons l’apaisement, pas de bruit, l’argent n’aime pas le bruit donc dans ça, la commune est là pour témoigner de tout ce qui viendra contrecarrer cette diversité en ce sens, nous remercions tout le monde. Nous comptons sur nos autorités afin de respecter tout ce qu’il faut pour les travailleurs », a-t-il conclu.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com