Chaque année depuis 2017, le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) est organisé à l’Assemblée nationale. Un débat sur lequel les acteurs de la société civile, le patronat, les élus du peuple et les gouvernants donnent leurs avis sur l’orientation budgétaire de l’année. Pour cette année 2019, les débats ont débuté, ce mardi 2 juillet 2019, dans la salle du parlement.

Prévu par les dispositions de la loi organique relative aux lois de finances par les articles 13, 14 et 15, selon le président du parlement guinéen, le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) permet d’aborder avec le secteur privé, la société civile et la représentation nationale, les discussions sur les hypothèses favorables dans la construction d’un avant-projet de budget qui intègre les possibilités de concours financiers, le taux de pression fiscale, les bases de tarification, le niveau des subventions et toute autre information relative à la structure et à la gestion de la dette.

Dans son discours d’ouverture, le président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Claude Kory Kondiano, a déclaré que : « Les défis qui nous attendent sont grands ; mais je suis assuré que la noble volonté de les surmonter est entière au niveau du Gouvernement ». C’est pourquoi, continue-t-il, « je vous exhorte à plus de patriotisme et à plus de dépassement dans la résolution de nos problèmes, pour lesquels nous avons une petite partie des solutions à portée de mains ».

« Je souhaite que nous ayons un débat de fond débarrassé de toute cette passion qui habite aujourd’hui les acteurs politiques de notre pays, ceux de la société civile, le monde de la presse qui déploie d’ailleurs tout ce qu’il dispose d’énergie pour opposer les Guinéens aux Guinéens, en désinformant, afin d’empêcher le pays de se concentrer dans le travail indispensable pour la création de la richesse nécessaire au bien-être de la population », a conclu Claude Kory Kondiano.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire