Idrissa Cherif, ancien ministre sous la transition du CNDD, a annoncé qu’il sera candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. « Je dis que je suis candidat à l’élection présidentielle. Donc, que ce soit avec le Professeur (Alpha  Condé) ou pas moi j’irai, » a-t-il déclaré ce lundi 10 octobre chez nos confrères d’espace FM depuis Abidjan.

Pour cet ancien ministre du Capitaine Moussa Dadis Camara, « cette constitution qui a été votée déjà, je dis  que c’est une loi qui est déjà là. Moi je vais à cette élection avec cette constitution… si la constitution lui (Alpha  Condé) permet de  se présenter, je ne ferai pas d’obstacle. Mais comme la constitution est adoptée, il y’a eu plusieurs maux qui n’ont pas pu enlever cette constitution-là vous voulez qu’on continue encore pour lutter ? » S’interroge Idrissa Cherif qui dirige le Front Patriotique de la Guinée (FPG).

Idrissa Chérif vit actuellement en Côte d’Ivoire. Dans ce pays, Alhassane Ouatara a annoncé sa candidature pour un troisième mandat.  Sur la question, Idrissa Chérif trouve raisonnable cette candidature.

« Je dis que les deux contextes sont totalement différents… Les accords politiques de Makoussi 2002 ont demandé à ce que les ivoiriens se retrouvent et qu’on élabore une nouvelle constitution et qui doit amener tous les ivoiriens à être unis parce que la constitution ivoirienne est une constitution boiteuse. La constitution guinéenne, le Professeur a demandé qu’une nouvelle soit élaborée. En 2010, une constitution a amené le Professeur au pouvoir et il est arrivé que cette constitution soit modifiée pour qu’on rentre dans une nouvelle République, » a expliqué Idrissa Chérif.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199