Interrogé, ce week-end, sur la proposition de la date du 18 octobre prochain, pour la tenue de la présidentielle de 2020, le vice-président de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Ibrahima Bangoura, a estimé que la CENI va vite en besogne, avant de rappeler les conditions sine qua non, pour la tenue d’une élection libre et transparente en République de Guinée.

L’ancien député a insisté sur la non-participation d’Alpha Condé à ces élections, mais aussi et surtout le problème du fichier électoral qui, selon lui, est en suspens.

« Au niveau du FNDC, nous avons dit que le président Alpha Condé ne sera pas candidat pour un mandat… Ces élections, ne pourront pas se tenir tant que nous n’ayons pas réglé le problème du fichier électoral qui restait en suspens. Je rappelle que le fichier qui a été fait par la CENI était taillé sur mesure pour offrir le troisième mandat. Alors, il faudrait complètement le reprendre pour que chaque électeur qui est en droit d’être inscrit, soit inscrit et que tous ceux qui sont là-dans comme des fictifs n’y soient plus », a-t-il fait entendre.

Ibrahima Bangoura a, par ailleurs, invité l’ensemble des acteurs impliqués dans ce processus électoral à s’investir, afin que le fichier électoral guinéen soit assaini au plus vite.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com