Me Kpana Emmanuel Bamba, l’un des avocats de l’accusé Blaise Goumou, a été invité à ne pas prendre la parole lors de l’audience de ce lundi.

Après la pause, une lettre de constitution a été lue par le procureur. Selon cette lettre, l’avocat s’était déjà constitué au nom de la ligue guinéenne des droits de l’homme (LIGUIDO) dont il est le président, pour défendre la partie civile dans la même affaire.

Ce qui selon les différentes parties, relève d’un « conflit d’intérêt ».

A tour de rôle, ses confrères des différentes parties se sont offusqués de ce comportement.

L’un des avocats de la défense a annoncé des poursuites judiciaires contre l’avocat. « C’est une trahison. Puisque tous les moyens de défense qui ont été préparés par les parties civiles ont été certainement vendus à la défense (…) Cette question nous la prenons à bras le corps. Et certainement, nous envisagerons des poursuites judiciaires contre notre confrère ici présent… », s’est indigné un avocat.

Avocat de la défense, Me Dinah Sampil a voulu que le problème se règle de façon normale. « Je regrette qu’on veuille exposer ici publiquement les règles organisant le fonctionnement du barreau. Nous avons dit que la question ne relève pas de la compétence du tribunal. Chacun devrait s’abstenir jusqu’à ce que l’organe soit saisi et se prononce », a conseillé l’avocat.

Enfin, le tribunal sur la base de la loi 014 portant sur le fonctionnement des avocats, a invité l’intéressé à s’abstenir de toute prise de parole jusqu’à la régularisation de sa situation auprès du conseil de l’ordre des avocats.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com