Chez les GG, cette semaine, Lansana Kouyaté, leader du PEDN, a estimé qu’Ousmane Gaoual, conseiller politique de Cellou Dalein Diallo, leader de l’UFDG, ‘‘fait partie des détritus de la politique guinéenne’’. Depuis, il faut bien boucher le nez pour ne pas sentir le détritus sur les réseaux sociaux. L’affaire y est devenue virale.  

Mais les gros mots à l’encontre d’Ousmane Gaoual ne sont pas une invention de Kouyaté. Feu Jean Marie Doré qui a été attaqué par le même Gaoual à l’assemblée nationale en 2014, avait réagi dans les colonnes de guinee7.com. Ci-dessous un extrait.   

Guinee7.com : Monsieur Jean Marie Doré, ces derniers jours, vous semblez être pris à parti par  beaucoup de citoyens, comment expliquez vous cet état de fait ?

Non  pas par beaucoup de citoyens, je ne suis pas d’accord. Il y a une sorte de lascar qui apparemment est né dans des conditions inférieures et qui est sorti de la fantaisie de vouloir être vu par tout le monde.

Il s’agit de qui ?

Il s’agit d’un certain Gaoual qui est militant de Cellou. Je crois que M. Cellou serait mieux avisé s’il veut qu’on ait un débat, qu’il me le dise directement. Mais je ne peux pas traiter avec des caniches. Un caniche est fait pour agrémenter un salon, mais je n’ai pas le droit de m’amuser à faire une polémique avec cet individu. Je veux profiter de ma réponse où il attaque tous azimuts, c’est que je n’ai pas l’habitude de descendre dans le bas fond. J’ai pris la parole à l’Assemblée pour remettre le débat dans le sens du  droit. Naturellement, il s’est rendu compte que ça ne l’arrangeait pas. Alors, il a essayé de jouer au bruit.

Focus de guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.