La journée du mercredi 14 juillet a été très agitée entre forces de l’ordre et les citoyens de Koumandjambougou récemment érigé en sous-préfecture. Elle est située à 21 km du chef-lieu de la préfecture.

Selon des sources concordantes, ces affrontements ont éclaté dans les environs de 13 heures lorsque les gendarmes sont arrivés à Fougada, une zone litigeuse entre les deux (2) sous-préfectures Bankon et Koumandjambougou toutes relevant de la préfecture de Siguiri dans le cadre du maintien d’ordre et c’est là qu’ils ont essuyé des tirs de fusil calibre 12 suite à une embuscade que les chasseurs les auraient tendue juste à la rentrée de ladite zone qui fait l’objet de litige entre ces deux localités administratives.

Pour Balla major, médecin chef des urgences à l’hôpital préfectoral de Siguiri, son service a reçu 11 gendarmes grièvement blessés par des balles. Deux cas graves ont été orientés à l’hôpital régional de Kankan.

Pour l’heure aucune déclaration de la part des autorités locales et militaires de la préfecture. 

AGP

Le titre est de guinee7