Il nous a été donné de constater, avec regret, que des agents des services de sécurité et de défense sont employés par des personnes physiques et morales pour leur protection personnelle ou la surveillance de leurs entreprises ou domiciles privés.  

Les Ministères en charge de la Défense et de la Sécurité rappellent que ces pratiques ne sont pas conformes aux missions régaliennes des forces de défense et de sécurité et violent aussi les lois et textes qui régissent leur fonctionnement. 

Aussi,  tout agent qui se mettra,  bénévolement,  au service de tierces personnes ou se rendra, de son propre chef, dans des domiciles ou établissements privés qui requièrent leurs services, sans autorisation préalable ou un mandat de le faire, écopera de lourdes sanctions disciplinaires et sa haute hiérarchie relevée de ses fonctions. 

De même,  toute personne qui utilisera dans la circulation des cortèges, des gyrophares sans en remplir les conditions et les critères et en être bénéficiaire, verra son véhicule immobilisé et conduit immédiatement à la fourrière, sans préjudice de poursuites judiciaires. 

Des instructions fermes ont été données à toutes les autorités civiles et militaires ainsi que les unités concernées pour l’application ferme et stricte de toutes les mesures annoncées.

Conakry, le 10 Mai 2021

Les Ministères de la Défense et de la Sécurité