La commune de Kaloum, qui s’est transformée en un véritable centre d’affaires, est aujourd’hui envahie par les hôtels. Et bien qu’ils soient pour la plupart dans l’illégalité, leurs activités ne sont pas inspectées par l’Office National du Tourisme (ONT). Il en est ainsi des hôtels chinois largement représentés sur le terrain et qui opèrent sans être munis de permis d’exploitation. Laye Jr Condé ne nie pas cette réalité. Ce jeudi 24 novembre, le directeur de l’ONT, lors d’un entretien, a reconnu les dysfonctionnements qui caractérisent le secteur de l’hôtellerie en Guinée, ainsi que les faiblesses de certains responsables de son département, qui ne coopèrent pas dans le travail.

D’aucuns ne font pas leur devoirs et mènent des activités en sourdine.

« Il y a une direction de Tourisme qui mène certaines activités sans m’informer. Sinon, pour le moment, je suis reconnu pour le recouvrement des taxes de ces entreprises hôtelières. En ce qui concerne leur réglementation et certaines inspections, certainement ceux du Département doivent le savoir, il est de notre devoir de contrôler les activités des hôtels. Mais la Guinée étant ce qu’elle est, nous sommes étouffés dans nos prérogatives », a souligné Laye Jr Condé.

Il évoque le manque d’engagement des responsables de son département, qui ne se déploient pas sur le terrain.

« Nous avons une mission, tout comme la Banque centrale, l’OGP, etc. Nous menons des activités types, mais les inspecteurs existent dans tous les départements. Il y a un service d’inspection ici qui doit jouer son rôle. Vous savez que le changement étant difficile, tous les cadres de l’ONT, à part les jeunes que je viens de recruter, la plupart des cadres sont sédentaires. Certains ont fait vingt ans ici. Il y aura même des conflits d’intérêt. Ces hôtels, quand ils doivent venir chez moi pour avoir l’autorisation de s’installer, j’envoie des agents pour inspecter les normes de construction et d’aménagement. Mais ils ne le font pas », a-t-il déploré.

Une campagne vient d’être lancée afin de répertorier tous les hôtels opérant en Guinée

« En tous cas, moi j’ai lancé une activité, il y a une semaine de cela avec des jeunes sortant de nos écoles (hôtellerie et tourisme, ndlr). Je crois que j’ai eu raison de déclencher cette opération. Je n’ai pas voulu prendre les anciens ; il y a des jeunes engagés qui sont dynamiques et volontaires pour être sur le terrain, afin de me répertorier tous les hôtels, restaurants, maquis et bars. Je ne reculerai pas. Parce que les gens exercent les activités sans permis d’exploitation », a annoncé le directeur général de l’ONT

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici