Lors de son passage dans l’émission ‘‘Cartes sur Table After Work’’ de NDIMBA Radio ce mercredi 31 août 2022, Aboubacar Diesto Camara, chargé de communication du Syndicat national de l’éducation, a signalé plusieurs « défaillances » dans le cadre de l’organisation des examens de la session 2021-2022.

De l’enquête du syndicat, il ressort qu’ « il y a eu 6 plis de copies qui sont restés non corrigés. Chaque plis, vous pouvez voir 500 à 800 copies dedans. Parce que lorsque l’on introduit le système de Sticker, les Stickers ont été mis directement sur des PV et en enlevant ces Stickers à la centralisation, ça quittait avec les PV. Donc les PV n’ont pas été identifiés. Et comme ils n’ont pas été identifiés, ces candidats ont été sacrifiés »

A en croire M. Camara, il y aussi d’ « autres budgets qui sont consacrés à l’organisation des examens qui ne sont pas connus du grand public… »

Et au syndicaliste d’expliquer : « cette année, il y a eu 540 105 candidats dans les différents examens. Et chacun avait pris des photos qu’on voit sur la carte des examens et scannées sur les fiches qui sont devant les salles d’examens. Les photos c’était à 10 000 GNF, et quand vous prenez 10 000×540 105 ça donnera 5 milliards 401 millions 50 mille GNF. Donc ce montant n’est pas pris en compte dans le budget. Pour le moment il n’y a pas eu de communication autour de ce montant. »

Avant de poursuivre : « Lorsque vous prenez la liste des admis. Le CEE, il y a 44 249 admis ; au BEPC, il y a 23 210 admis ; au Baccalauréat, il y a 8731 admis. Donc le total des admis donne 76 190. Et le ministère a demandé à tous les inspecteurs régionaux de l’éducation et les DPE de revendre ces diplômes aux candidats, or le budget tient compte de la conception, confection et la livraison des diplômes aux candidats ou à leurs parents gratuitement. Mais le prix a été fixé à 25 000 GNF. Lorsque nous prenons 25 000× 76 190 admis sur l’étendue du territoire ; cela nous donnera 1 milliard 904 millions 750 mille francs guinéens. Et ces montants là sur instruction devaient être domiciliés sur le compte du DG des sévices examens. »

« Nous, nous avons également fait une sommation. Les 5 milliards et quelques dans la prise des photos et 1 milliard dans l’obtention de ces diplômes, donnera en totalité 7 milliards 305 millions 800 mille francs, pour lesquels nous demandons des éclaircissements », a-t-il affirmé ensuite.

Il a enfin signalé qu’ « il y a eu des cadres de la direction chargés des examens et contrôle scolaire sur les 43 qui y sont chacun avait bénéficié tout récemment d’un montant de 28 millions de francs guinéens sur les différents montants cités tout à l’heure. Parce que nous, nous avons dit, qu’au lieu que ce ne soit un montant à redistribuer aux cadres qui ont participé aux examens, l’éducation guinéenne à des priorités, nous avons des problèmes… »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com