Réunis sous la présidence du ministre de la Justice, Mory Doumbouya, dans les locaux de son département à Kaloum, ce jeudi, le barreau de Guinée et Me Antoine Pepe Lamah opposés au Contrôleur général de police judiciaire, Aboubacar Fabou Camara et son collègue Commandant, Sekou Ly, que les premiers accusent d’ « injures publiques et atteinte aux libertés individuelles », ont trouvé une entente après plus de trois heures de négociations à huis clos.

Au sortir de la rencontre, Me Dinah Sampil, ancien bâtonnier et avocat des plaignants s’est réjoui du résultat obtenu. « Il était question de trouver une solution à l’incident qui était né entre la police et le barreau. Très heureusement sous l’égide de son excellence monsieur le ministre de la Justice, nous nous sommes retrouvés ; les débats ont été ouverts, les faits ont été campés. Et comme nous l’avions annoncé, il était question que le linge sale soit lavé en famille. Vous n’êtes pas sans savoir que la police et le barreau concourent au même travail ; rechercher et débarrasser la société des individus qui troublent la quiétude des citoyens. Donc contrairement à ce qui a voulu se faire devant le tribunal, la solution a pu être trouvée hors les juridictions et de façon efficace. Puisque les deux personnes qui étaient opposées, ont fini par se donner la main, se faire des accolades et se présenter réciproquement les excuses Aujourd’hui, tout est fini la situation est aplanie. Et les avocats des deux camps, c’est à dire ceux du Général Fabou et ceux de Me Antoine Pepe Lamah, vont achever la procédure de règlement par le retrait de la plainte au niveau du tribunal de première instance où le dossier était pendant, pour qu’on n’en parle plus », a-t-il déclaré.

Quant à Me Aboubacar Doumbouya, avocat du Contrôleur général, Aboubacar Fabou Camara, il a précisé que le compte rendu auprès du tribunal est prévu mercredi prochain.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com