Dans un communiqué de ce 21 avril et signé du bâtonnier par intérim, Me Jean-Baptiste Jocamey Haba, l’ordre des avocats de Guinée a dénoncé le fait que certains de leurs « confrères se rendent au niveau des services de police et de gendarmerie pour assister les clients, exerçant ainsi leurs activités professionnelles en dépit de la résolution de boycott jusqu’à nouvel ordre décidé par l’assemblée générale extraordinaire tenue le 16 avril 2021 ».

Par ce fait, l’ordre précise que « le boycott s’étend aux services de polices et de gendarmerie, aux parquets et aux cabinets d’instruction ».

Signalant par ailleurs que « monsieur le bâtonnier et les membres du conseil de l’ordre sont à pied d’œuvre dans les négociations avec les autorités du ministère de la justice et autres acteurs concernés par l’exécution des décisions pour l’obtention d’une solution durable », il assure que « le boycott continue et qu’il est formellement interdit à tout avocat de se rendre en cette période dans les différents services susmentionnés dans le but d’accomplir ses activités professionnelles ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com