Pour la première journée d’audition par le juge d’instruction, Dr Faya Millimouno et 12 de ses militants ont été inculpés, ce lundi 8 avril, au tribunal de première instance de Kaloum, pour des faits d’attroupement interdit et de troubles à l’ordre public.

Arrêtés vendredi dernier, au n iveau du Palais du peuple, manifestant contre le retour des députés à l’Assemblée nationale, puis libérés le même jour, le président du parti Bloc libéral (BL) et cie ont été entendus par le juge d’instruction, sur l’ordre du procureur Aboubacar Sir Sylla, avant d’être inculpés pour attroupement interdit et troubles à l’ordre public.

À la sortie de l’interrogatoire, le pool d’avocats représenté par Me Salif Béavogui donne des explications : “Mr le procureur de la République a décidé de saisir le doyen des juges d’instruction pour l’ouverture d’une information judiciaire sur des faits d’attroupement interdit et de troubles à l’ordre public. Nos clients, tour à tour, ont été entendus en première comparution par le doyen des juges. L’instruction est secrète, mais je précise qu’ils ont tous rejeté les faits mis à leur charge. En fin de compte, Mr le doyen des juges a accepté que nos clients soient tous en liberté, mis à la disposition de l’ordre du conseil respectif du pool d’avocats, ainsi que du président du parti. Qui à son tour au dire du juge d’instruction, sera placé sous contrôle judiciaire. Pour le moment, ils bénéficient tous de la présomption d’innocence, ils ont manifesté un droit constitutionnel prévu par la loi fondamentale, nous estimons qu’aucune infraction ne peut être retenue contre eux et nous allons nous battre dans ce sens, sous la direction bien avisée de notre doyen ici présent, Me Abdoul Kabèlè Camara”.

A noter que ce dernier était présent en tant qu’avocat et président du pool des avocats en charge de la défense de Dr Faya Millimouno et ses militants.

Le pool d’avocats reste confiant en ce qui concerne l’innocence de ses clients et militants, arrêtés et conduits devant le juridiction d’instruction, et assure qu’ils n’ont violé aucune disposition de la loi.

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici