La mission d’inspection de la Confédération africaine de football, venue pour évaluer l’état d’avancement de la réalisation des infrastructures pour la CAN 2025 en Guinée, a été reçue, mercredi, par le ministre des Sports et président du Comité d’organisation de la CAN 2025.

Face aux hôtes, le responsable du département technique, suivi et évaluation du Comité de pilotage de la Can 2025, Siaka Sylla a précisé qu’en plus de la phase de mobilisation des financements et la réalisation des études, toutes les conditions sont en train d’être réunies pour le démarrage de tous les projets en novembre 2022.

A l’issue des entrevues, le ministre des Sports par ailleurs président du Cocan, Lansana Béa Diallo, en compagnie de la présidente du CONOR, Mariama Sy Diallo, a assuré de la volonté de la Guinée d’abriter cette messe continentale en 2025. « Le défi qui nous attend aujourd’hui, à partir du moment où, on a fait une priorité nationale ce projet, cela veut dire que tous les moyens de la nation seront mis à disposition pour relever le défi, pour réussir ce grand challenge. Aujourd’hui on est une équipe qui marche, on est une équipe qui avance. Et on a aujourd’hui tout le soutien du gouvernement pour relever le défi. Je voudrais dire une chose à la CAF ici. C’est que l’inscription du processus dans lequel nous sommes aujourd’hui, avec toutes les entreprises qui ont été effectivement choisies. C’est une priorité, on va le faire et à travers toute l’équipe, le gouvernement autour de moi, on va me faire une passe. Et cette passe me permettra de faire un goal, et ce goal sera la CAN 2025 », dira-t-il.

 »Tout cela, c’est de la théorie »

En réponse, le chef de la délégation de la mission de la CAF, par ailleurs président de la fédération béninoise du football, Mathurin De Chacus a dit que son équipe n’a pas pour mission de retirer l’organisation de la CAN 2025 à la Guinée. « J’ai écouté tout ce que vous venez de dire, mais tout cela, c’est de la théorie. Le discours du ministre m’a vraiment touché. Nous allons essayer de voir comment trouver des solutions pour aider la Guinée. Nous ne sommes pas venus pour retirer l’organisation à la Guinée, nous sommes venus pour voir si la Guinée a des propositions pour convaincre la CAF à lui faire toujours confiance pour l’organisation de cette CAN 2025 », a laissé entendre Mathurin De Chacus.

Thierno Abdoul Barry pour guinee7.com