Ce jeudi 23 mai, s’est ouvert le procès des employés de la société Qnet contre le colonel Moussa Tiégboro Camara, secrétaire général à la présidence de la République chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et le crime organisé, au tribunal de première instance de Dixinn.

Cet officier de la gendarmerie nationale est poursuivi pour “vol, dénonciation calomnieuse, diffamation, abus d’autorité, défaillance du requis, atteinte au secret et défaut de répondre à une réquisition”. Des infractions prévues par le code pénal notamment en ses articles 361, 363, 367, 373, 395, 428, 643 et 983.

Dès l’ouverture de l’audience par le juge Thierno Souleymane Barry, les avocats de l’accusé ont soulevé une anomalie sur le nom d’un des plaignants.

Dans la requête, le nom du plaignant est M. Akoi Guilavogui, alors que son vrai nom est M. Akoi Onivogui. Pour cette anomalie, les avocats de Moussa Tiégboro ont demandé au tribunal de déclarer irrecevable la citation directe. Le procureur, Boubacar 1er Diallo, a abondé dans le même sens que le pool d’avocats de la défense.

Suite à cette anomalie soulevée, les avocats de la partie civile ont demandé au juge de renvoyer l’audience, pour leur permettre de rectifier le nom de la personne. Une demande qui a été acceptée par le tribunal. Ainsi, l’audience a été renvoyée au 27 juin prochain.

A la sortie de la cour du palais de justice, pendant que les partisans de Qnet s’embarquaient dans les bus pour rentrer, d’autres personnes se disant victimes de la société manifestaient. Ils étaient munis de pancartes et de banderoles sur lesquelles on pouvait lire : “A bas Qnet” ; “A bas Souleymane Doumbouya” ; “Que justice soit rendue”; ou encore “Alpha Condé, Sauvez les victimes de Qnet”.

Ils sont manipulés par Tiegboro…

Après cette manifestation, notre rédaction a contacté Souleymane Doumbouya, représentant de Qnet en Guinée pour recueillir sa réaction face aux manifestants. « Je ne réponds à ces personnes qui se disent victimes de Qnet. Si c’est Tiégboro qui parlait, j’allais lui répondre », nous a-t-il répondu au téléphone, avant de renchérir : « Ils sont manipulés par Tiegboro ».

Dans un long entretien, Souleymane a expliqué que la société Qnet est tout sauf une société d’arnaque. Pour preuve, lance-t-il : « Vous avez vu aujourd’hui au tribunal, il y avait mille personnes là-bas, qui sont des victimes de Tiégboro. Nous, nous faisons confiance à la justice. Comme il a une armée avec lui, on verra du côté de la justice. La prochaine audience aussi, les victimes de Tiégboro viendront là-bas (…) »

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire