Mercredi 26 mai, la session de formation des députés et cadres de l’Administration parlementaire a été officiellement lancée à l’Assemblée nationale.  Ce renforcement de capacité concerne l’ensemble des députés et du personnel parlementaire.  Pour le premier groupe, la formation se fait du 26 au 29 mai 2021 et pour le deuxième groupe, c’est du 31 mai au 3 juin 2021.

Les participants seront outillés en procédure législative, les moyens de contrôle parlementaire de l’action gouvernementale et d’évaluation des politiques publiques, entre autres. Le projet est financé par le PNUD.

Selon le représentant résidant adjoint du PNUD en Guinée, M. Boureima Younoussa, « pour mieux jouer leur rôle, les députés et les fonctionnaires parlementaires doivent avoir une parfaite maîtrise du contexte de l’institution parlementaire, de sa structure, de ses procédures et de ses relations avec les autres institutions constitutionnelles. L’efficacité du travail parlementaire repose fondamentalement sur la qualité, la compétence et la disponibilité des députés et du personnel parlementaire ».

La séance d’ouverture a été présidée par le président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara. « Vous comprendrez qu’aujourd’hui c’est le début d’exécution ou l’une des phases d’exécution de notre plan quinquennal. Nous avons toujours regretté qu’on ait un personnel potentiellement important mais qui n’avait bénéficié d’aucune structure de formation pour valoriser les talents que cette jeunesse garde en elle. C’est pourquoi dans le plan quinquennal du bureau de l’Assemblée nationale nous avons prévu de renforcer la capacité de non seulement les députés mais aussi du personnel », a-t-il mentionné.

Sur le choix des députés et du personnel de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara explique : « il n’y a que 25 sur les 114 qui ont une expérience parlementaire pendant la 8ème (législature), donc il est absolument nécessaire pour que les collègues qui viennent de rejoindre l’Assemblée sachent comment est-ce que ça fonctionne à l’Assemblée. Deuxièmement, le personnel de l’Assemblée c’est la mémoire de l’Assemblée. Donc, eux aussi doivent être formés pour mieux assister, mieux aider les députés qui viennent après chaque 5 ans les trouver ici. Et surtout que les uns et les autres soient outillés pour mieux accomplir la mission parlementaire. »

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199